Petit guide du tri et des logos

Dans un article récent je vous parlais des outils que j’ai mis en place au début de ma transition ( la règle des 5R et la méthode BISOU ), et aujourd’hui je vous propose un petit guide du tri.

Pour commencer, il m’a semblé utile de faire un petit rappel sur la question du tri et par extension, du recyclage.
A l’échelle mondiale, seulement 9% des emballages dits « recyclables » sont effectivement recyclés et un rapport de l’Agence internationale de l’énergie, publié en 2018, estime que d’ici à 2050, on n’atteindrait que 20% de plastiques recyclés dans le monde.
D’ailleurs, le recyclage reste un des derniers recours dans toute démarche zéro déchet, et réduire les déchets à la source est bien plus efficient que de les recycler.

Au passage, si la question du recyclage vous intéresse, conseil lecture :
Je suis actuellement plongée dans le livre « Recyclage, le grand enfumage » de Flore Berlingen, ancienne directrice de Zéro Waste France, où elle aborde la question du mirage du recyclage et comment cela participe à entretenir un système de production de déchets. Je vous en dirai plus quand j’aurai fini de le lire…

Ceci étant dit, pour recycler correctement, encore faut-il savoir ce qui se recycle, et comment trier.

Moins de déchets, moins de tri!

Dans le cadre de ma démarche zéro déchet, je fais mon maximum pour réduire mes déchets à la source (en achetant en vrac ou dans mes propres contenants).
Je composte également tous mes déchets organiques grâce à mon lombricomposteur ( je vous en parles bientôt ) et je n’ai donc que deux poubelles :

  • Une poubelle commune pour les matériaux recyclables ( verre et aluminium ). Lorsqu’elle est pleine je les sépare en la vidant dans les poubelles de villes respectivement prévues à cette effet ( blanche et jaune ).
  • Une poubelle pour le papier et le carton ( que je recycle moi-même ou que j’utilise dans mon lombricomposteur ).

J’ai aussi un totebag avec tous les déchets spécifiques que j’apporte en point de collecte lorsqu’il est plein :

Lorsque c’est possible, je privilégie la consigne car un emballage rapporté sera réutilisé ce qui est plus durable et écologiquement moins impactant.

Avec ce système j’arrive à réduire drastiquement ce que je dois recycler et lorsque je me pose une question, je me réfère aux logos et labels informatifs qui permettent de savoir quel déchet va dans quelle poubelle.

Voici donc les principaux logos et leurs significations :

Le logo « point vert »

Le logo « point vert » ne signifie pas que le produit est recyclable ou recyclé. Il indique au consommateur que le fabricant paie l’éco-contribution à une société en charge de la collecte, du tri et du recyclage des déchets.

Le logo « trois flèches »

Le logo “trois flèches” indique qu’un produit est recyclable et/ou composé de matériaux recyclés. Le produit peut être recyclé ou être incinéré dans des usines de production d’énergie. Lorsqu’un chiffre est spécifié au centre, il s’agit du pourcentage de produit recyclé contenu dans le produit.

Le logo « Triman »

Le logo “triman” indique qu’un produit fait l’objet d’une consigne de tri en vue de son recyclage. Il ne doit donc pas être jeté dans la poubelle des déchets ménagers mais être trié dans une poubelle spécifique ou apporté dans un point de collecte.

L’affichage de ce logo est obligatoire pour les professionnels, producteurs, importateurs et distributeurs de produits soumis à une consigne de tri, hormis les bouteilles en verre.

Le logo « OK Compost »

Ce label européen garanti les emballages sont biodégradables dans un centre de compostage industriel. Cela signifie que le composteur doit réunir des conditions particulières et que ces emballage ne peuvent pas être placé dans le composteur de votre jardin ou dans un lombricomposteur.

A noter : Les installations permettant le compostage industriel sont encore très peu répandues. Si vous possédez un compost chez vous ( jardin ou lombricomposteur ), préférez lui le label suivant.

Le logo « OK Compost home »

Cette certification reprends les caractéristiques de la précédente et signifie que les produit qui la portent peuvent être placés dans des composteurs domestiques.

J’espère que ce petit guide vous sera utile et vous donnera envie vous aussi de réduire vos déchets à la source et de trier au mieux tous ceux que vous ne pouvez pas refuser.

Des questions? Des remarques? C’est juste en dessous.

  • Répondre Mes indispensables zéro déchet - Joli Sauvage 11 novembre 2020 À 10 h 12 min

    […] la base, sinon on nique le bénef!Pour tout ce que vous ne trouvez pas en vrac, aller lire mon petit guide du tri et des logos pour savoir comment naviguer dans la jungle du tri…Mais revenons à nos moutons, ou plutôt, […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *