Niobé, le mobilier végétalisé et éthique

Les plantes prennent une grande place dans ma vie, ou plutôt dans mon appartement… Et à chaque nouvelle adoption il faut bien se demander où les mettre? Alors quand j’ai découvert sur Instagram le projet Niobé, j’ai été immédiatement emballée.

Des début balbutiants, en mode bricolage du dimanche, à ce que c’est devenue aujourd’hui, j’ai suivi l’aventure d’Arnaud et Jean avec grand intérêt et j’ai eu envie de partager cette découverte. Deux échanges de messages sur Insta, deux mails et une « conf call » ( depuis leur camion direction un salon d’expo… ) plus tard, je vous livre un petit billet sur ces deux gars sympas et leur joli projet.

Évidement, dans une démarche zéro déchet on évite d’acheter ce dont on a pas besoin, mais quitte à acheter, autant acheter éthique et responsable.

Interview sur les chapeaux de roue…

Quel est votre parcours?
On s’est rencontré sur les bancs de l’École de Management de Normandie à Caen il y a 10 ans maintenant. Jean a ensuite travaillé dans une grosse entreprise de conseil tandis que j’organisais des événements pour les entreprises.

Comment est né le projet Niobé?
Nous vivions en ville, au milieu du béton, et avions le désir d’améliorer notre qualité de vie et celle des citadins. Les plantes se sont donc imposées à nous, elles sont belles et bienfaitrices ! Comme on était fan de design / déco, on a eu l’idée de les intégrer dans des meubles, pour inviter la nature au cœur de l’habitat. Étant engagés, notre projet est un moyen de faire travailler des personnes éloignées de l’emploi autour de produits design et inédits.

Vous ne travaillez pas seuls, de qui vous êtes vous entourés?
Ne venant pas du design, nous avons cherché dès le début de l’aventure des designers et créatifs pour nous entourer. Nous avons commencé à étudier nos designs avec Louise Rué, puis nous avons rencontré Jonathan Denuit qui a dessiné notre collection.
Elisa Feral nous a accompagnés sur notre identité graphique depuis le début et participe aussi au développement de produits. Elle a réalisé nos affiches en linogravure.

Comment sourcez-vous vos matières premières et quelle est votre démarche de fabrication?
En tant qu’entreprise sociale, notre ambition est de proposer des produits solidaires, à la fabrication la plus locale et responsable possible.

Nos meubles sont fabriqués en intégralité dans la Nièvre en Bourgogne. La structure en acier est produite à l’ESAT de Nevers qui emploi 130 travailleurs handicapés. La céramique est façonnée dans une poterie artisanale labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant existant depuis 1736.

Nous nous positionnons comme entreprise du slow design. Nous souhaitons proposer des produits à l’esthétique intemporelle et qui durent dans le temps. L’acier est le matériau le plus recyclé au monde et la céramique est à base de grès, extrait dans le village de notre poterie.

En tant que créateurs, comment vous positionnez-vous sur le plan écologique?
Le choix des matériaux est un élément primordial de notre réflexion. Nous avons sélectionné deux matières réputées pour leur durabilité. De plus, en choisissant de produire localement, nous limitons de façon importante notre empreinte carbone.

Dans le temps, nous chercherons sans cesse à améliorer notre impact sur la planète.

Vous semblez tous les deux amoureux des plantes, quel est votre rapport à la nature?
Nous pensons qu’une reconnexion avec ce qui nous entoure est nécessaire. Comme je te le disais, nous venons de la ville, où la nature est peu présente. Pourtant, dès qu’on en a l’occasion nous partons respirer dans des grands espaces.

Quand on a eu l’idée du projet, nous ressentions réellement le besoin de mettre des plantes autour de nous, pour notre bien-être et le plaisir de nos yeux. Seulement nous n’avions quasiment jamais réussi à en garder en vie, elles demandent beaucoup d’attention et nous n’avions pas du tout la main verte. C’est pourquoi notre objectif a toujours été de trouver des astuces pour faciliter l’entretien des plantes et les garder épanouies. Le but étant que chacun puisse profiter durablement des bienfaits de la nature chez soi.

Il en résulte un très joli projet, à découvrir sur leur site

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *