La lessive zéro déchet, zéro prise de tête!

Une famille fait en moyenne 220 lessives par an, soit 26 litres de lessive liquide ou 40 kg de lessive poudre… Autant d’emballages et de substances chimiques déversées dans l’eau.

Selon le Planetoscope, on fait plus de 20 millions de lessives par jour en France, soit 7,3 milliards de lessives par an. Rien qu’en Europe, on produit plus de 3 millions de tonnes de détergents à lessive par an. La majorité des ingrédients qui les constituent sont peu ou pas biodégradables, ils s’accumulent dans les eaux de surface, le sol, et même dans les organismes vivants (poissons… êtres humains). Le problème c’est qu’une fois dans la nature, il est impossible de s’en débarrasser. D’où la nécessité de limiter un maximum leur usage.

Quand j’ai entamé ma transition, la lessive me semblait une étape importante et en même temps assez difficile à franchir.
Peur que ça ne lave pas assez bien, que ça sente mauvais, que mon linge ne sois pas assez doux… bref tout un tas de freins que j’ai mis du temps à dépasser.

Et puis je me suis souvenue que quand j’étais jeune, mon frère était allergique, que les lessives lui irritaient la peau et amplifiaient son eczéma. Mes parents avaient alors cherché des solutions naturelles pour remplacer les lessives du commerce. S’en était suivie une série de tests plus ou moins hasardeux et fructueux… savon de Marseille en paillettes qui laissaient des paquets gluants dans le linge, savon en poudre qui laissait des traces blanches sur le linge une fois sec, et enfin, ils avaient opté pour les noix de lavages mais le linge ne sentait rien (pas de petit parfum des îles…) et ma mère trouvait que ça ne lavait pas bien si le linge était très sale…

Du coup j’ai fini par tester, moi aussi, différentes techniques.

Le point de départ pour moi, c’était que ça devait me simplifier la vie. Je ne me voyais pas commencer à jouer à l’apprentie chimiste, et encore moins rapper mon savon à chaque fois que je devais laver mes culottes.
Ça devait être simple à faire, voire, n’avoir rien à faire, mettre un truc dans la machine, appuyer sur un bouton et basta. Parce que franchement, j’ai pas une passion débordante pour la corvée de lessive et avec le sport, je produits une quantité de linge sale assez faramineuse.

Quelques lectures et tests plus tard j’ai réussi à mettre au point la technique du « 3-3-10-10-1″… je vous donnes la recette :

La lessive « 3-3-10-10-1 »

Ingrédients et matériel :

  • 3 noix de lavages cassées en deux
  • 3 cuillères à soupe de bicarbonate de sodium (pour la couleur) ou de percarbonate de sodium (pour le blanc)
  • 10 goutes d’huiles essentielles (citron, lavande, tea tree… en fonction de mon humeur et de celles que j’ai sous la main).
  • 10 secondes top chrono
  • 1 vieille chaussette, on mets tout dedans, on noue et hop dans le tambour!

Pour cette version, il faut laver la couleur à 40° et le blanc à 60° car le percarbonate n’est réellement actif qu’à 60°. Pour les tâches tenaces j’utilise un savon détachant végétal que je frotte sur la tâche avant. Les noix sont utilisables plusieurs fois ( 2 machines à 40°, 1 à 60° ) et sont totalement compostables en fin de vie.

Les noix de lavage sont issues de la culture d’un arbre, le saponier, qui commence à porter des fruits au bout d’une dizaine d’années et est productif pendant environ 90 ans. Elles contiennent de la saponine, un savon 100% naturel et entièrement biodégradable.
La noix de lavage est donc un produit renouvelable qui ne dégage aucun résidu nocif pour la nature, ne nécessite aucune transformation ou production industrielle!

Les astuces Zéro déchet
Les noix de lavage sont 100% compostables, n’hésitez pas à les mettre dans votre lombricomposteur, elles ne sont pas du tout dangereuses pour les petits vers!

Outre cette recette, j’ai aussi testé la lessive à la cendre.
Alors évidement il faut avoir des cendres… mais si vous avez une cheminée ou la possibilité de récupérer des cendres (évitez celles de pépé, hein…), c’est vraiment une recette facile, rapide et efficace.

La lessive à la cendre

Ingrédients et matériel :

  • 125g de cendres
  • 1L d’eau bouillante
  • Un grand bocal d’1L et demi
  • 1 bas ou un pied de collant
  • 1 vieille chaussette
  • 1 bouteille d’ 1L
  • 1 entonnoir
  • Quelques fleurs de lavandes (ou huiles essentielles)

Mettez les cendres dans votre bocal, versez 1L d’eau bouillante, laissez reposer 24h.
Le lendemain, enfilez le bas sur l’entonnoir et posez le dans le goulot de la bouteille, filtrez ainsi votre lessive.
Voilà, votre lessive est prête!
Versez un verre de lessive dans le bac à lessive de la machine et mettez quelques fleurs de lavande dans la chaussette nouée que vous mettrez dans le tambour (ou quelques goutes d’huiles essentielles sur un des vêtement).
Faites votre machine sur votre programme habituel.
Simple, basique.

Les astuces Zéro déchet
Une fois filtrées, les cendres restantes peuvent être utilisées comme crème à récurer pour l’évier, le lavabo, le bac de douche… Mettez les dans un bocal, elles se conservent quelques mois.

Où acheter vos ingrédients ?
Pour les noix de lavage, le bicarbonate et le percarbonate, dans les magasins bio généralement.
Pour les cendres, demandez à vos potes, à vos parents, à vos collègues, bref tous les gens qui ont une cheminée…

Des questions? Des remarques? C’est juste en dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *